Partagez | 
 

 Dans l'œil de la tempête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Dans l'œil de la tempête.   Jeu 28 Avr - 21:12

__Dans l'œil de la tempête__

Agrabah, la cité de la chaleur éternelle et des dunes à perte de vue… Pour Mickey, ce lieu n'a même plus besoin d'être présenté. Pour la troisième fois depuis une brève période, le très honorable Mukuro Rokudo l'avait envoyé en plein cœur de cette nature désertique. Mais le monarque ne s'en plaignait pas : pour tout dire, il se surprenait lui-même à apprécier les merveilles que pouvait offrir Agrabah. Il commençait graduellement à admirer ce soleil imperturbable, cette chaleur agréable à la longue et les habitants qui étaient curieusement conviviaux. Il aurait passé des heures sur la place centrale, à errer entre boutiques et kiosques, à valser entre le troc et les festivités, mais malencontreusement, il ne pouvait se divertir bien longtemps… Tout ça pour dire que le souverain avait été assigné à Agrabah pour une mission d'investigation : cela faisait presque deux semaines qu'on pouvait observer quotidiennement plusieurs tempêtes de sable. En temps normal, une ou deux tempêtes par semaine ne perturbaient pas réellement les citoyens, mais par les temps qui couraient, on pouvait dénombrer plus de six tempêtes par jour, ce qui bouleversaient non seulement les activités journalières, mais également la santé des habitants. Mickey devait donc enquêter sur cet intriguant phénomène.

Toutefois, le monarque n'avait aucun indice sur la source de tout cela, ce qui complexifiait grandement la tâche à accomplir. Usuellement, il avait l'habitude d'atteindre une destination plus ou moins précise pour accomplir sa mission, mais dans ce cas, il devait découvrir lui-même cette fameuse destination. Il jugea donc qu'il était logique d'interroger quelques citoyens de la cité du désert afin d'en connaître un peu plus sur ces tempêtes de sable pour le moins énigmatiques. Il traversa ainsi la ville du nord au sud, d'est en ouest dans le but d'obtenir différents témoignages, que ce soit d'enfants, d'adultes et même de visiteurs... Et voici les moments forts de cette recherche acharnée :

« Une tempête? s'interrogea l'un d'eux. C'était un jeune homme, les dents bien blanches, les yeux à demi-ouverts. Il semblait être dans un état second, mais Mickey n'en porta pas attention, par pur respect. Une tempête de sable, vous dites? Je crois que vous vous trompez d'ville, petite souris. Il n'y a pas eu de tempêtes de sable depuis des lustres! »

Ouais… Agrabah est une ville comme les autres, avec ses habitants détraqués…

« Ah ouais, les fameuses tempêtes de sable. Quel phénomène, hein! s'exclama un vieillard, grisonnant et le dos bien arqué. Son regard profond témoignait d'une certaine nostalgie et d'un passé inaccompli. J'dois vous dire que les gens paniquent pour rien de nos jours! Dans mon temps, j'comptais parfois une dizaine de tempêtes par jour, et personne ne s'en prenait la tête pour autant. Les habitants d'Agrabah sont passés de téméraires à de véritables lopettes, j'vous dis... »

Mythomane, sans aucun doute. Mais attention, ce n'est pas pas le pire!

« Pffffff, pffff, et repffffff, soupira un autre garçon. Son menton haut et son dos droit démontraient tous deux une estime de soi particulière. Moi, les tempêtes de sable, je m'en fous. Vous croyez que des petits grains ridicules vont être capables de me détruire ou de me déranger au travail? J'suis grand, j'suis fort, j'suis beau et en plus, j'suis dans la force de l'âge. Les tempêtes de sable, moi, j'en fais qu'une bouchée - et même une demi-bouchée! - tout simplement. »

Eh bien. Certains ont beaucoup de confiance en eux... C'est bien. Continuons :

« Z'avez vu ma peluche? »

Bon, je crois que cette réplique peut se passer de commentaires.

« Moi, je sais d'où viennent ces tempêtes! s'écria une jeune demoiselle, probablement une gitane de son accoutrement. Ces tempêtes du ciel sont causées par une perturbation de la déesse-mère, Sandia. Elle contrôle le soleil, la nature et la météo. Elle est probablement triste là-haut, et pour la satisfaire, il faut lui offrir l'offrande suprême : il faut sacrifier dix-sept scorpions venimeux sur la place publique. Et si elle n'est toujours pas contente, on doit [...] »

Le monologue s'est perpétué durant au moins une demi-heure. Les détails vous sont épargnés.

« Mickey. Mon vieux, qu'est-ce que tu fais ici? »

...

« C'est pas compliqué, pourtant, mentionna un autre homme, un scientifique. Son ton était arrogant à tuer. Une tempête de sable est un phénomène météorologique qui se manifeste par des vents violents provoquant la déflation et le transport des particules de sables dans l'atmosphère, par le processus de saltation, voire par suspension pour les sables fins... En bref, c'est un phénomène complètement naturel. Impossible de le stopper. »

En voilà de la précision. Clair, précis et concis, comme Mickey appréciait tant. Un peu défaitiste, cependant.

« Dites, monsieur, vous avez vu ma peluche ou pas? »

Eh bien, elle est revenue celle-là? La pauvre, elle a égaré sa peluche!

« Eh monsieur, venez ici, fit une demoiselle. Je crois connaître la source de ces tempêtes de sable incessantes. Il y a une caverne tout près du palais, à l'ouest de celui-ci, je crois. Pendant la nuit, j'ai vu des créatures bizarres, des ombres en fait, y entrer et ne plus jamais en ressortir. Je sais pas si ça peut vous aider... Sinon, désolé pour le dérangement. »

Un témoignage sensé, enfin! Sans tarder, Mickey prit la sage décision de se rendre à ladite caverne.

Comme s'il connaissait cette ville comme sa propre demeure, il traversa les rues et ruelles d'Agrabah avec une aisance presque incroyable. Tranquillement mais sûrement, admirant par la même occasion les merveilles de ce monde aride, il arriva à destination une dizaine de minutes plus tard. Comme prévu, il distingua parmi les passants ladite entrée à l'ouest du palais du désert et s'en approcha afin de l'observer de plus près. Le seuil de la grotte était incroyablement minuscule, mais heureusement, la faible carrure du Roi Mickey lui octroya une certaine facilité à y pénétrer.

Pour tout dire, la caverne était en soit très restreinte. La voie était étroite et Mickey peinait lui-même à rester debout. C'était humide - presque trop d'ailleurs - et l'ambiance était à la froideur et à l'obscurité. À l'extérieur de la grotte, tout était ensoleillé, joyeux et convivial alors qu'à l'intérieur, on plongeait dans une atmosphère curieuse où se mélangeaient la peur, l'anxiété et le désir de découvrir. Et c'est dans une démarche titubante que le monarque commença à s'engouffrer dans la caverne. À des moments stratégiques, il engendrait quelques sphères enflammées ou des vagues lumineuses afin d'éclair les lieux, mais ses yeux commençaient tranquillement à s'habituer à cette noirceur et à ses ténèbres.

Finalement, après quelques minutes de marche hésitante, Mickey déboucha sur une « salle » un peu plus large et haute. Les parois rocheuses étaient encore très rapprochées, mais on pouvait tout de même effectuer des mouvements plus fluides. Au milieu de cette « salle », le monarque aperçut un unique feu de bois qui, avec une magnificence chimérique, éclairait la caverne en entier. Il se laissa emporter par la danse des flammes, mais il revint à la réalité rapidement lorsqu'il aperçut une silhouette entièrement noire passer derrière le feu ardent. Il se mit aussitôt sur ses gardes, dégaina sa Stella et tenta de repérer ce potentiel ennemi. Et alors qu'il s'y attendait le moins, alors qu'il croyait qu'il avait simplement halluciné, une pression vint se poser dans le bas de son dos et engendra une chute imposée.

Puis, dans un synchronisme effrayant, une vingtaine de sans-cœurs - tous des Spring Metals - entrèrent en scène. Aussitôt, ils lancèrent en chœur des sorts d'air, ce qui engendra une tornade isolée et qui entraîna le Roi Mickey dans une valse aérienne, avant de s'écraser sur les parois de la caverne. Estourbi par l'impact, il fonça à son tour dans la masse. En trombe, il tourna sur lui-même prestement, faisant aller sa Keyblade dans tous les sens. Résultat : un total de cinq sans-cœurs disparurent en laissant derrière eux un courant d'air frissonnant. Puis, le monarque ne prit même pas la peine de reprendre son souffle qu'il fit un salto arrière avant de porter un coup horizontal à deux ombres qui traînaient par là. Malheureusement - ou heureusement - pour eux, ils connurent une fin pour la moins imprévisible...

Une glissade sur le côté et une autre pirouette aérienne lui permit d'atterrir derrière deux autres sans-cœurs. Ceux-ci, au plus grand désarroi de Mickey, se retournèrent aussitôt et soufflèrent de toutes leurs forces. Le souverain tenta de résister au vent, mais il ne tint pas longtemps : quelques secondes plus tard, ses pieds avaient déjà quitté le sol et sa tête s'était déjà heurtée contre le plafond de la grotte. Décontenancé, il ne put ralentir la vitesse de sa descente et il atterrit durement sur son dos. Il rampa aussitôt jusqu'aux côtés de la grotte. Jugeant le moment opportun, il lança avec précision sa Keyblade en direction des deux ombres, qui explosèrent à leur tour. Le monarque, quant à lui, se releva en culbutant.

Pour la première fois depuis le début de l’escarmouche, le Roi Mickey prit quelques secondes pour respirer, prenant également le temps d'observer la scène. Devant lui se dressaient toujours un total de onze sans-cœurs, et ils semblaient tous maîtriser à la perfection l'air, le vent et le souffle. Bien qu'individuellement ces créatures n'étaient pas d'une très grande puissance, ils étaient impétueux et sournois en meute... Le monarque, déjà légèrement meurtri par les dernières missions, jugea qu'il devait éviter d'autres blessures. Dans cette optique de succès, des flammes endiablées émergèrent instantanément de ses mains. Surpris, les écorces noires voulurent arrêter le feu en soufflant, mais cela ne fit qu'empirer la situation. Le feu prit de l'ampleur, se propagea partout à travers la grotte et élimina tous les sans-cœurs restants. Le souverain, de son côté, sprinta avec volonté vers la sortie de la grotte afin d'éviter d'être brûlé lui aussi. Et heureusement, l'incendie s'éteignit rapidement, étant donné le manque d'oxygène de la caverne.

Mais pour s'assurer de la réussite de son enquête, il prit l'initiative de passer une nuit à Agrabah. Pendant les plusieurs heures qu'il passa dans la cité, aucune tempête de sable ne ravagea la ville. On pouvait donc dire : mission accomplie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
 
Dans l'œil de la tempête.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fete comme dans l'temps LIRE 2010
» René Barjavel - La nuit des temps
» Orage et tempète de sable dans le désert marocain
» Phare dans la tempête
» HEURE ET TEMPÉRATURE DANS LE MONDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THIS IS A NEW START :: Les Éphémérides d'un Rongeur.-
Sauter vers: