Partagez | 
 

 Unir des cœurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Unir des cœurs.   Dim 1 Mai - 16:10

____
« Ouaip, moi, ça m'va. C'est pas tous les jours qu'on reçoit le Roi en personne! T'en dis quoi, Hercule? fit le satyre. C'est ce que je me disais, Hercule, ça t'intéresse aussi. Sauf votre respect, votre Grandeur, Hercule et moi devons nous absenter quelques temps, et nous reviendrons plus tard pour vous livrer les informations découvertes. Je vous demande donc une seule chose en retour… Vous voyez le gros chat là-bas? Eh bien, c'est Muku, un futur héros, mais j'ai bien peur qu'il soit un peu farouche par les temps qui courent… Je peux pas le laisser tout seul, voyez-vous? Gardez un œil sur lui, et on revient plus tard. Bon, bon, bon... Hercule, suis-moi, au galop! On a du pain sur la planche. »

Phil' et Hercule se dirigèrent aussitôt à la sortie. Avant de quitter, l'entraîneur de héros précisa :

« Et ne le laissez jamais s'échapper du Colisée, même s'il tente de vous amadouer… Il adore la chair humaine, et ne sait pas différencier la nourriture des êtres vivants. Mais vous, vous êtes une souris : vous n'avez rien à craindre. »

Eh bien… Mickey aurait été prêt à affronter une vingtaine de sans-cœurs, à parcourir tous les mondes à la recherche d'un simple item, à servir de cobaye pour un nectar dopant et même à défier en duel le plus puissant des héros, mais sa tâche le surprit au plus haut point… Garder un lion, jamais il n'aurait pu prédire une mission pareille. Néanmoins, le monarque ne s'en plaignit pas du tout : pour une fois, cette besogne allait lui permettre de se revigorer un peu et de se rétablir des tâches antérieures. Pour tout dire, il était même enchanté à l'idée de surveiller un fauve de la sorte.

Cheminant gaiement, le monarque traversa tout le Colisée afin de se rapprocher un peu de Muku. Comme prévu, il s'agissait d'un lion, mais pas de n'importe quelle sorte de lion. En effet, le félin était incroyablement imposant, et sa musculature surpassait assurément la plupart des héros. Son pelage rougeâtre, comme des flammes valsant au rythme des bourrasques, et ses yeux ambrés perçants lui donnaient un air rude et impérieux. Même si sa gueule était à demi-close, on pouvait tout de même frémir devant la longueur de ses crocs, qui étaient d'ailleurs maculés de chair fraîche. Muku était couché sur le sable de l'arène, mais même dans cette position, la bête était presque plus haute que Mickey. En dépit de la corpulence de son interlocuteur, le souverain ne semblait pas effarouché par celui-ci. Au cours de ses périples, il avait véritablement abattu des créatures encore plus colossales et encore plus sauvages. Quoi qu'il en soit, du point de vue du monarque, cette tâche s'annonçait curieusement presque trop aisée à accomplir…

Le lion, qui somnolait, ouvrit graduellement les yeux. Il s'étira longuement, s'agita un peu puis remarqua la présence de Mickey. Aussitôt, il se mit à dévisager le monarque, l'observant avec intensité du bout des oreilles jusqu'aux pieds. Le regard hésitant de Muku témoignait d'un certain mystère et il rugit bestialement pendant quelques secondes.

« Muku, ne t'inquiète pas, je suis un ami de Phil' et d'Hercule. Il m'a demandé de…

Et pourrquoi je vous ferrais confiance, je ne vous connais strrictement pas. Phil' m'a toujourrs averrti de ne pas écouter les étrrangers. Et vous en êtes un, pourr moi. Dites-moi, où est ce cherr Phil' et Herrcule?

Ils sont partis en mission d'espionnage pour la Lumière. Ils reviendront sous peu, et…

La derrnièrre fois que j'ai entendu ça, c'était de la gueule d'un trraîtrre, un êtrre des ténèbrres qui n'avait qu'un seul objectif : détrruire les hérros. Alorrs, dégagez immédiatement avant que je devienne agrressif…

Mais Phil' m'a demandé de rester pour éviter que… »

Muku s'était déjà enfui à toute vitesse. Il avait quitté le Colisée par la voie qui menait jusqu'à Thèbes. Mickey n'attendit pas une seconde de plus pour le poursuivre, car après tout, un lion en liberté dans une ville pouvait causer des dégâts assez… sanglants. Le monarque traversa donc toute l'arène le plus prestement possible jusqu'à pénétrer dans la ville divine, là où il aperçut le fauve s'attaquer à des innocents. Alarmé, le souverain accéléra le pas et il chargea directement sur le lion. Le félin perdit aussitôt l'équilibre et atterrit sur le dos, lâchant ses proies. Alors que les passants effrayés se précipitaient en lieu sûr, Muku tentait de se débattre. Mickey, bien que longuement entraîné, ne pouvait concurrencer avec la puissance brute de son adversaire. En moins de deux, ils inversèrent leur position : le monarque se retrouva dos contre le sol et le lion, quant à lui, se tenait fièrement sur Mickey. Le Roi s'efforçait de prendre son souffle, mais les pattes massives de Muku empêchaient l'oxygène de circuler normalement. Plein de volonté et de vaillance, le monarque se concentra et électrocuta brièvement le lion qui, surpris, se mit à courir vers les profondeurs de Thèbes.

Le souverain du Château Disney venait d'éviter l'asphyxie, mais venait de laisser détaler le lion. Ne prenant même pas le temps d'inspirer un peu, le Roi Mickey fonça vers l'horizon à la recherche de l'animal. En temps normal, il aurait eu de la difficulté à le repérer, mais dans ces circonstances, les cris affolés des habitants de Thèbes lui permettaient de le localiser. Ainsi, en suivant chacun des cris, il parvint aux côtés de Muku en quelques secondes à peine. Cette fois-ci, le lion s'attaquait à un groupe de jouvenceaux qui s'amusaient innocemment. En toute subtilité, le monarque bondit sur les toits de la ville jusqu'à atteindre une position favorable. À ce moment précis, il sauta de nouveau dans le vide et termina sa chute sur le fauve. Cette fois-ci, Mickey décida de dégainer sa Keyblade et d'affaiblir au maximum Muku. Alternant entre frappes élémentaires et coups horizontaux, le félin arrêta de se débattre quelques minutes plus tard. Il soupira :

« C'est… c'est corrrrect. Je vous fais confiance, je vous le prromets. Laissez-moi un peu, et je vous suivrrai. Je connais Phil', et il n'aurrait jamais engagé quelqu'un de faiblarrd. Vous avez rréussi à m'arrrrêter, alorrs je dois vous crroirre…

Et pourquoi je te ferais confiance, je ne te connais strictement pas.

Vous avez rraison… Vous ne pouvez absolument pas me fairre confiance si vous ne me connaissez pas. »

Le lion profita du moment de distraction pour repousser Mickey, puis il se dirigea de nouveau vers le Colisée, empoignant de ses crocs une fillette qui passait par là. Alerté par le danger, le monarque sauta de nouveau sur les toits de Thèbes afin d'atteindre plus rapidement l'arène. Bondissant à plusieurs de cinq mètres dans les airs, effectuant une multitude de culbutes aériennes pour rallonger ces bonds, il arriva au Colisée quelques secondes après Muku. Mais le fauve avait déjà un plan en tête : avec une dextérité accrue, il se mit à escalader les parois de l'arène pour enfin atteindre le zénith du bâtiment. Il tenait la queue de vanille dans le vide et semblait prêt à la laisser tomber à tout moment.

« Parrtez où je lâche cette petite fille et elle mourrrra.

Muku, ne fais pas ça! Si tu viens déposer la fillette à côté de moi, je te promets que je quitte le Colisée et que je ne te dérangerais plus. Mais je t'en supplie ne fais pas de mal à la fillette.

Marrché conclu. »

Le lion voulut descendre le Colisée, mais perdit pied et laissa malencontreusement tomber la pucelle dans le vide. Le Roi Mickey courut, courut comme il n'avait jamais couru auparavant et parvint à attraper la jouvencelle au dernier moment. Il la déposa tranquillement sur le sol et à son tour, il grimpa l'arène d'un plusieurs bonds afin d'empêcher Muku de chuter. Heureusement, les griffes du fauve lui permirent de rester agrippé au Colisée, mais malgré tout, le lion semblait ne plus pouvoir tenir longtemps. Voulant aider, le monarque prit les deux pattes du félin et se mit à tirer de toutes ses forces, mais l'animal était beaucoup trop lourd. Ses mains glissèrent et pour combler le malheur, Mickey perdit à son tour l'équilibre et tomba. Cependant, il parvint lui aussi à éviter le pire en s'agrippant plus ou moins solidement.

« Je… je ne tiendrai plus longtemps…

Muku, tu dois… continuer. J'ai une idée pour nous sortir de là.

...

À trois, Muku, lâche tout et agrippe-toi à mes pieds. Tu pourras ainsi... escalader mon corps et... atteindre le sommet.

1...

... 2...

... 3!

Muku se laissa tomber et comme prévu, il réussit à agripper ses imposantes pattes sur les jambes de Mickey. Les griffes acérées du fauve transpercèrent la peau du monarque, mais celui-ci fit mine de ne rien sentir et encaissa la douleur sans gémir. Le lion, sans ne plus attendre, entama tranquillement son ascension, plantant involontairement ses ongles tranchants dans la chair du souverain. Chaque pas de plus était un véritable calvaire pour Mickey, mais il ne voulait pas inquiéter le fauve et se concentra pour oublier la souffrance. Ultimement, le lion atteignit la cime. Le souverain, clairement affaibli, se balança et monta à son tour. Les deux compagnons de choc se regardèrent plusieurs secondes, tentant chacun de retrouver leur souffle par la même occasion. Se fut Muku qui, singulièrement, dit en premier :

« Merrci... Je suis navrré de ne pas vous avoirr fait confiance...

Ce n'est pas de ta faute, j'aurais réagi de la même façon. »

Au loin, Phil' et Hercule entrèrent ensemble dans le Colisée. Surpris, ils balayèrent les lieux du regard pour se rendre compte que Mickey et le héros se trouvaient tous deux au sommet de l'arène. Le satyre s'inquiéta :

« Qu'est-ce qui se passe? Vous allez bien, j'espère? »

En chœur, le monarque et le fauve répondirent :

« Oui, tout va à merveille. »

Les compagnons de choc descendirent du Colisée et à leur arrivée, Phil' commença :

« Eh bien, pour tout vous dire, votre Majesté, on vous a fait passer un p'tit test pour voir si vous méritiez réellement notre confiance, bégaya-t-il longuement. Se protégeant, il continua : Nonon, ne me frappez pas! D'nos jours, on vit dans une société d'ingrats et de malhonnêtes, alors comprenez... Et à ce que je vois, Muku est toujours là, et vous êtes toujours en vie, alors... Tout est parfait. Hercule, dis-leur ce que nous savons sur l'Organisation. »

« Sur... sur l'Organisation? Phil', j'en ai aucune idée... »

« ... Si le cerveau avait été un muscle, tout aurait été si mieux...

« ... »

« Donc, euh... À vrai dire, je croyais qu'Hercule connaissait la réponse... Moi, j'en ai aucune idée. Ils ont annexé le Colisée de l'Olympe du jour au lendemain, sans réelles raisons. Mais pourtant, depuis ce jour, on les voit plus du tout... La seule chose que j'ai remarquée, c'était qu'il y avait plus de similis par-ci par-là... mais nos héros s'en occupent! »

Le Roi Mickey remercia ses hôtes, salua le fauve indomptable dompté puis quitta le Colisée sans ne rien ajouter de plus. On ne pouvait dire que cette mission n'était pas tout à fait une réussite, et non plus une défaite... Le monarque, sur le chemin du retour, s'interrogeait intérieurement sur l'éventuelle réaction de Mukuro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
 
Unir des cœurs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment réunir les photos d'un même thème dans un dossier?
» Un petit vote SVP pour réunir 30 votes !!!!
» Comment relier 2 points dans la vectorisation sous Inkscape
» Lier lettres sous Illustrator
» Blackstone et ubuntu veulent s'unir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THIS IS A NEW START :: Les Éphémérides d'un Rongeur.-
Sauter vers: