Partagez | 
 

 Zack Fair, ♂.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Zack Fair, ♂.   Mer 4 Mai - 19:51

Identité.
Nom : Fair.
Prénom : Zack.
Surnom : Le Chiot.
Âge : Début vingtaine.
Camp : Sanctum.
Monde d'origine : Thèbes, le Colisée de l'Olympe.
Race : Humain...

Test RP.
Grade visé : En toute honnêteté, je vise le grade de Général. Et sans vouloir sembler prétentieux, je crois avoir le niveau d'un Général. Et aussi, j'ai besoin de Général pour les compétences de Zack. Donc, Général me semble tout à fait approprié, n'est-il pas? =) Mais bon, je prendrai ce que l'on m'attribuera sans répliquer.

« Je ne… Je ne peux plus continuer… Angeal, je t'en supplie. »
Zack, à bout de son souffle, se laissa lâchement tomber à genoux, libérant l'emprise de son épée. Il enfonça son visage dans le creux de ses mains, tentant vainement de retrouver sa respiration. Il était épuisé, harassé, complètement éreinté. Mais il souffrait par sa faute; il souffrait parce qu'il avait demandé à souffrir. Et Angeal, quant à lui, se tenait immobile à l'autre bout de la pièce, observant son disciple, regard dénué de toutes émotions. Il ne prononça le moindre mot pour persuader Zack de se relever. Il savait que dans ces circonstances, le silence était la clef, la seule et unique solution.

Plusieurs secondes s'écoulèrent. Le Chiot, ainsi surnommé par Angeal, releva un peu son visage et passa sa l'une de ses mains dans ses cheveux marrons, en bataille comme à l'habitude. Il s’apitoya de nouveau :
« Je dois arrê… arrêter. C'en est assez.»
Angeal resta de glace, écoutant les pitoyables jérémiades de Zack. Ce dernier s'était intégralement couché contre le sol glacial, reprenant lentement la maîtrise de ses sentiments et de son corps. Il resta dans cette misérable position plusieurs minutes, jusqu'à ce que son visage, toujours enfoui contre ses paumes, refasse surface. Son regard azuré perça l'obscurité de la salle, tels deux phares éclairant les navires égarés durant le crépuscule. Et pour la première fois depuis l'exorde de l'entraînement, Angeal se moqua plaisamment de son disciple.
« Zack, arrête de te plaindre et fais un homme de toi. »
Clairement insulté par la remarque de son maître, le Chiot négligea magiquement sa fatigue et se leva d'un bond. Il reprit son épée par la même occasion, la faisant danser d'une main à l'autre comme pour vanter sa dextérité. D'un pas nonchalant, mais singulièrement décidé, il traversa la pièce, se raidissant devant Angeal. Les deux acolytes se regardèrent longuement, la paire d'yeux de Zack plongée dans celle de son maître. Il finit par affirmer d'un ton furieux.
« J'aimerais bien te voir vivre ce que tu me fais vivre, Angeal. »
L'Aîné des Surhommes soupira, et répondit simplement.
« Je sais que tu en es capable. Reprends ton souffle, et nous continuerons quand tu seras prêt. »
Le Chiot rangea son épée dans le fourreau, prenant plusieurs minutes pour regagner l'énergie qu'il avait perdue. Tout au long du processus, il tentait de se remémorer des instants de son enfance, de son entraînement en tant qu'héros, de sa rencontre avec Angeal. Il utilisait fréquemment cette technique pour se concentrer. Puis, alors que le soleil couchant commençait à donner à l'endroit une atmosphère chaleureuse, Zack reprit en main son arme blanche, et insista.
« Je suis prêt, Angeal. Tes monstres n'ont qu'à bien se tenir. »

« Bien, très bien. Attends-moi ici, je reviens. »

Angeal chemina vers un coin sombre de la pièce, disparaissant intégralement dans l'obscurité. On entendit l'écho d'une détonation et d'un rugissement bestial. Mais l'Aîné ne refit pas surface instantanément, laissant place à une effroyable chimère : un dantesque griffon. Aussi large que trois lions adultes, la créature dévisagea aussitôt Zack, salivant presque devant la chair fraîche. La bête, ornée de deux ailes, du buste d'un fauve, du crâne de l'aigle, de serres aussi longues qu'épointées et de crocs maculés de sang, fonça sans tarder sur le Chiot, qui esquiva avec agilité un trépas long et douloureux. Zack, stimulé par l'adrénaline qui ruisselait dans ses veines, se positionna de façon à contrecarrer un éventuel assaut, prêt à affronter le griffon. Il voulait prouver à Angeal qu'il en était capable.

Ce fut d'ailleurs le Chiot qui prit l'initiative de lancer une première offensive contre la chimère, bondissant bien haut dans les airs, passant à peu de s'écraser contre le plafond. Il ralentit sa chute comme son maître lui avait enseigné, favorisant un atterrissage contrôlé sur la tête du mastodonte. Le Chiot porta tout d'abord un coup vertical à la bête, qui ne put s'empêcher de rugir de souffrance. Agilement, Zack martela ensuite le griffon de tous les côtés, et au moment où il prit son épée à deux mains pour cribler la tête de son adversaire, il fut propulsé dans l'air, se meurtrissant contre une étagère. Le lion-aigle n'attendit pas une seconde de plus pour charger contre le Chiot, émettant des grognements à glacer le sang. Le jeune homme, se remettant de sa dure chute, focalisa toute son énergie, pointa son épée contre la chimère, l'arme s'enfonçant viscéralement dans le cou de celle-ci. Le griffon croula aussitôt, rendant l'âme sur le coup, baignant tristement dans son propre fluide vital.

Alors que Zack retirait l'épée de la gorge du griffon, Angeal réapparut. Son rire satisfait résonna dans toute la pièce et, s'approchant de son disciple, il le congratula longuement. L'Aîné des Surhommes tapota l'épaule de Zack et fit.
« Excellent, Zack. Tu as énormément progressé depuis la dernière fois. Dorénavant, passons à l'étape suivante.»

« L'étape suivante? s'interrogea Zack. L'entraînement n'est pas… »

« Un vrai guerrier ne doit pas uniquement savoir se battre contre les adversaires qu'il rencontre. Il doit aussi pouvoir assumer son passé, vivre son présent et affronter son destin. C'est à cela qu'on distingue les guerriers des authentiques héros. Mais avant de t'exposer au futur, tu dois faire face à ton Histoire, à tes erreurs. »

Un jet de lumière blafard émergea de nul part, aveuglant Zack. Au moment où sa vision se clarifia de nouveau, une scène se dessinait devant lui. Il se voyait, âgé d'à peine huit ans, épée de bois à la main, fendant l'air de tous les côtés. Son reflet combattit ainsi le vide pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce que la fatigue s'éprenne de son âme. Il traversa les jardins et pénétra dans sa demeure, rictus fier en coin. Il accourut jusqu'à la salle de séjour, grimpa sur le divan et observa son paternel plusieurs secondes. D'un ton témoignant une velléité sans pareil, il affirma dignement à son géniteur.
« Papa, papa! Je n'ai fait qu'une bouchée des monstres du jardin. Je suis un vrai héros. »

« T'es un vrai petit guerrier, fiston, assura son père. Nous sommes fiers de toi. »

« Quand je joindrai les héros du Colisée, papa, je serai le meilleur de tous! »

Le vrai Zack regardait la scène avec une telle admiration. Même quand il n'était qu'un jouvenceau, il espérait avec ardeur un jour devenir un héros, l'élite personnelle de Philoctète, auprès d'Hercule. Son paternel l'encourageait, mais pensait véritablement qu'il n'avait aucune chance de les joindre. Malgré tout, le juvénile Zack continuait incessamment d'y croire et s'entraînait contre des créatures imaginaires journellement. Soudain, Angeal brisa la beauté du moment.
« Tu te souviens de cela? Même si jeune, ta plus grande force était, est et sera toujours ta volonté. »

« Je me souviens de ce moment comme si c'était hier. »

« N'oublie jamais de croire en toi, Zack… Avançons un peu à présent. »

Le décor enchanteur de la maison familiale s'obscurcit, et un geyser lumineux apparut aussitôt. De nouveau, une scène se dévoila devant le maître et son disciple, une scène qui rendait Zack profondément nostalgique : le Colisée de l'Olympe. Au centre de l'arène, le satyre, Hercule, Ventus et Zack lui-même discutaient. Le Chiot comprit immédiatement de quoi il s'agissait. Plusieurs années auparavant, Zack et Hercule s'étaient rendus au Colisée afin d'être entraînés par le talentueux Phil', dans l'espoir de devenir des héros. Le satyre n'ayant le temps d'aguerrir qu'un seul apprenti, il proposa un combat entre Hercule et lui, le vainqueur remportant le titre de néophyte. Des liens étroits se tissèrent entre les deux guerriers, mais ils promirent que le résultat du duel n'allait pas interférer dans leur amitié.

Le jour de la joute ultime se déroulait à présent devant le regard médusé de Zack. En plein cœur du combat, des nescients vinrent le perturber. Hercule fut le premier à rejoindre les rangs de Ventus dans le but d'éliminer les créatures, mais Zack, insoucieux, prit la déplorable décision de ne pas les aider. Ce geste lui coûta le rêve qu'il chérissait depuis son enfance : quelques minutes après, on pouvait observer Phil', rictus aux lèvres, féliciter Hercule pour sa vaillance.
« Ai-je réellement besoin de t'expliquer la gravité de la situation? »

« J'ai honte, Angeal… J'ai honte. Pourquoi je ne les ai pas aidés? C'est pitoyable… »

L'Aîné des Surhommes passa son bras autour de l'épaule de son disciple afin de le réconforter un peu, et tous deux observèrent de nouveau le déroulement de la scène. Angeal ne tarda pas à parler.
« Je sais que c'est difficile à encaisser, Zack, mais tu dois maintenant apprendre de tes erreurs. Phil' n'avait aucun doute sur ta puissance au combat, mais malheureusement, tu as négligé tes valeurs pour triompher… »

« Je regrette d'avoir si mal agi… Mais après tout, Hercule est devenu le héros le plus reconnu de tous. Je ne peux qu'être fier de lui et ne peux le blâmer pour le geste altruiste qu'il a posé. »

« Ta façon de voir le bon côté des choses - même des pires - fait de toi quelqu'un d'inoubliable. »

Même jeu. Ventus, Phil' et Hercule s'estompèrent, laissant place à Zack et à Aqua. La demoiselle s'était inscrite aux jeux du Colisée en espérant retrouver Terra, néanmoins, elle n'eut aucun signe de vie de son compagnon. Affligée, elle voulut abandonner la compétition, mais grâce aux belles paroles du Chiot, celle-ci décida de perpétuer le championnat. Un combat opposant Zack et elle s'ensuivit, Aqua maîtrisant la situation du début à la fin. Même après avoir perdu un tel duel, Zack ne put s'empêcher d'accepter la défaite et de sourire malgré tout.
« Pourquoi tu me présentes cette scène, Angeal? Pour me démontrer à quel point je ne suis pas rancunier? »

« Euh… Si on veut. Mais attends, regarde la suite. »

Les acteurs de la scène se remirent à bouger. À la fin du combat, Zack s'approcha flegmatiquement d'Aqua, la contempla plusieurs secondes, appréciant cette merveilleuse jeune femme. Il respira un bon coup, se gratta longuement la tête, prit son courage à deux mains et se lança ultimement dans la gueule du loup. Le Chiot, d'un ton assumé, proposa à Aqua une sortie; un rendez-vous. Cette dernière refusa maladroitement, innovant en matière d'excuses. Mais pourtant, Zack ne capitula guère, invitant Aqua à sortir lorsqu'il serait devenu un héros. Pour la seconde fois, elle déclina indirectement l'offre. Cependant, le Chiot continua de sourire, croyant avec fermeté qu'un jour, elle accepterait. Et alors qu'il se dirigeait vers la sortie du Colisée de l'Olympe, enchanté d'avoir cassé la glace avec Aqua, l'Aîné des Surhommes ne put s'empêcher de s'esclaffer bruyamment. Tentant de reprendre ses esprits par respect, il prononça difficilement :
« La morale de cette histoire : apprends à séduire les femmes, Zack. »

« Ha, ha, ha, rigola Zack à demi-faussement. C'est vraiment tout ce que tu as à dire sur cette période de ma vie? Elle sera à mes côtés un jour, et je le promets Angeal. Rira bien qui rira le dernier. »

« Tu sais quoi? J'en ai aucun doute; la persévérance est la clef du succès. Bref, continuons l'entraînement. »

Cette fois-ci, le Colisée de l'Olympe s'effaça pleinement. Quand Zack rouvrit les yeux, un panorama qu'il connaissait presque trop se dressa devant lui : le Jardin Radieux. Dans cette scène, Angeal éliminait avec une étonnante simplicité un escarmouche de sans-cœurs qui avaient décidé d'élire champ de bataille aux alentours du quartier résidentiel. Zack, quant à lui, errait innocemment dans les ruelles du Jardin Radieux, à la recherche d'un éventuel héros. Mais lorsqu'il vit l'Aîné des Surhommes au travers la brume ambiante, il omit directement le motif primordial de sa venue et commença à considérer le litige. Puis, une écorce ébène, plus imposante que ses semblables, vint bondir derrière Angeal, débutant à l'agresser de ses griffes. Dans le feu de l'action, le Chiot défourailla son épée et se concentrant, il la jeta en direction du sans-cœur. L'arme perfora la tête du nuisible, celui-ci déflagrant dans un nuage de fumée noir de jais. Le combat fut achevé une minute plus tard à peine, Angeal se fraya un chemin vers Zack. Ce fut le début d'une nouvelle histoire.

Ils conversèrent ainsi plusieurs minutes, chacun s'intéressant à l'existence de l'autre. Un peu plus tard, ils durent se quitter par obligation, mais Angeal promit à Zack une deuxième rencontre éventuellement. Fidèle à ses engagements, l'Aîné se rendit au Colisée quelques jours plus tard et ils purent échanger de nouveau.
« Tu as bien agi ce jour-là. Tu as apporté ton aide en ne demandant rien du tout en retour. »

« C'est l'un des gestes dont je suis le plus fier, à vrai dire. »

« Tu as raison d'en être fier. Tu as fait d'une pierre deux coups : tu as aidé ton prochain, et tu as fait ma connaissance. Je ne suis pas n'importe qui, après tout, s'amusa Angeal. Maintenant, retournons au présent. »

En quelques secondes, Angeal et Zack furent de retour dans la fameuse pièce du début de l'entraînement. Le silence n'eut point le temps d'envahir la salle que l'Aîné des Surhommes avait déjà rentamé le conciliabule :
« Qu'as-tu tiré de ce voyage? »

« Que personne n'est parfait, mais que le plus important, c'est d'être capable d'évoluer et de s'adapter. »

« Exactement. Qui refuse le changement creuse sa propre tombe, Zack… Maintenant, tu as pris connaissance de ton passé et de tes erreurs. Nous avons également vu de quoi tu étais capable en combattant ce griffon avec brio. Cependant, qu'en est-il de ton avenir, de ton futur? Aujourd'hui, tu es prêt à devenir un homme, et tu dois à présent joindre une cause qui te tient à cœur. Une multitude de choix te sont proposés actuellement. »

« Quels sont-ils? »

« Tu as à ta disposition plusieurs groupes. En premier, il y a la Coalition Noire… »

« Si j'ai été envoyé dans cet univers, ce n'est certainement pas pour faire le mal autour de moi. »

« Qu'en est-il du Consulat? »

« Les arts ne sont pas faits pour moi, Angeal. »

« Les mercenaires? Vivre à ton propre compte? »

« Je n'ai pas envie de travailler uniquement pour recevoir. Et je n'aime pas être seul. »

« La Lumière te conviendrait donc, j'en suis certain. Ou encore le Sanctum… »

« J'hésite énormément. D'un côté, lutter contre les ténèbres est un but auquel j'aspire depuis tant d'années, et la Lumière œuvre principalement dans cette voie. Mais de l'autre, les attentes sont nombreuses, et j'ai peur de ne pas être à la hauteur… Alors, la Lumière? Zack parut réfléchir quelques instants, les yeux rivés vers le plafond, les lèvres crispées. Je crois que j'ai pris ma décision : j'irai au Sanctum. Tu en fais partie, et je t'ai toujours fait confiance. Tu es mon mentor; je n'ai pas envie d'être confronté à toi un jour ou l'autre. Le Sanctum contribue également à la paix, et si tu te bats pour cette organisation, je veux absolument me battre à tes côtés. »

« Tu sais, Zack, la décision que j'ai prise n'est peut-être pas la meilleure pour toi. »

« Angeal… Je t'assure que c'est la meilleure décision pour moi. J'irai au Sanctum! »

« S'il y a bien une chose que j'ai apprise avec toi depuis toutes ces années, c'est qu'on ne peut jamais contredire ta volonté d'agir et d'être. Suis-moi, le quartier général du Sanctum est par là. »

Zack esquissa un rictus fier et Angeal l'imita. Dans un silence des plus absolus, ils se dirigèrent en direction du Sanctum. Sur le chemin, des images de cette dure journée vinrent bouleverser les pensées du Chiot. Cet entraînement avait été réellement utile pour lui, et ce dans tous les sens du terme. Et pour la première fois depuis le début de son existence, Zack sentait qu'il s'approchait d'un rêve encore non-atteint : devenir un héros… et espérer un jour pouvoir changer le monde.

Questions.
1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation?
Assurément. Sans aucun doute. Tout à fait.

2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal, quel serait-il?
Un chiot, pour son obéissance et son enthousiasme.

3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage?
Zack est fidèle, loyal et est un fier compagnon.

4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié?
Pour n'en citer que quelques uns : Angeal Hewley, Phil', Hercule, ...

5) Quelle est la devise de votre personnage?
« Voir la vie du bon côté »; « Ce n'est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes œuvres. »

6) Vis-à-vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points fort et points faibles?
J'ai un ami à moi qui se nomme Mickey. Allez le voir, il pourra vous répondre.

7) Pourquoi incarner ce personnage?
Zack est une source d'inspiration éternelle (du moins, jusqu'à présent ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
 
Zack Fair, ♂.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 486
» La lignée FF7: Histoire, Explication, Discussion...
» nuremberg toy fair 2010
» Toy Fair International New York 2010 - 14 au 17 Février 2010
» LE ROYAUME DE GA'HOOLE par Zack Snyder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THIS IS A NEW START :: Les Mésaventures de l'Inconnu-
Sauter vers: