Partagez | 
 

 Mission de reconnaissance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Mission de reconnaissance.   Lun 30 Mai - 18:23

Alors que le soleil venait à peine de reprendre son siège dans le royaume céleste, la douce rosée du printemps donnait aux jardins du Château un aspect presque magique. Malgré l'heure hâtive, Mickey était déjà debout, observant les premières lueurs du matin s’infiltrer dans ses quartiers. Cette journée s'annonçait plutôt spéciale : le monarque allait accomplir une mission en duo. Rares étaient les tâches où il était accompagné, Mukuro jugeant souvent qu'il pouvait aisément achever les missions seul. Mais cette fois-ci, la Capitaine Primus allait assister le souverain dans les profondeurs du Pays du Treizième Ordre, plus précisément dans la Ville d'Halloween. Même si Ravness Loxaerion - tel était son nom complet, peu utilisé néanmoins - avait adhéré aux idéaux de la Lumière il y a déjà plusieurs mois, Mickey n'avait jamais eu la chance de la côtoyer. Il avait longuement entendu parler de ses exploits et de son endurance au combat, et voilà qu'on lui offrait la chance de travailler à ses côtés. Évidemment, le monarque avait accepté sans hésitation, estimant qu'il vaut mieux être bien accompagné. Et c'est dans cette optique qu'il quitta sa chambre, traversa les jardins et déboucha ultimement sur le hangar stellaire. Là-bas, Tic et Tac l'attendaient, un vaisseau gummi près à l'utilisation.

Mickey était arrivé une dizaine de minutes plus tôt que ce qui était prévu, ne voulant pas faire attendre la demoiselle. D'ailleurs, cette dernière arriva à l'heure exacte. Le souverain la regarda longuement, admirant l'accoutrement dont elle était vêtue : son armure était impressionnante, et malgré sa petite taille, le souverain ne douta pas une seule seconde de la force physique dont elle pourrait faire preuve. Son regard témoignait de la volonté et de la vaillance. Le Roi fut d'ailleurs aspiré par cette même paire d'yeux : quelque chose au fond d'eux lui donnait l'impression de la connaître plus en détails. Lorsqu'il détourna le regard, question de ne pas la rendre mal à l'aise, il la contempla de nouveau : ses longs cheveux, soigneusement brossés, étaient en paradoxe avec l'image qu'il se faisait des guerriers. Cependant, il ne fut point ébahi : il était lui-même une souris et cela attirait souvent les quolibets. Il ne faut pas se fier aux apparences, comme on dit...

Un fracas métallique attira l'attention du souverain, qui fit un demi-tour instantanément. Devant lui, Tic et Tac venaient de laisser tomber un outil quelconque sur la carlingue du vaisseau. Alors que les mécaniciens le ramassaient avec une trop grande prestesse, le souverain salua du regard Capitaine Primus, qui s'avança aussitôt. Était-il si incivil et irrespectueux de ne pas saluer une gente dame comme il se doit? Pendant l'espace d'un moment, le Roi Mickey sentit son accueil grandement irrévérencieux. Il la salua donc comme il se doit, en lui demandant comment elle allait et si elle avait bien dormi. Alors qu'elle répondait, tous deux s'engouffraient à l'intérieur du vaisseau gummi, s'asseyant chacun sur des sièges séparés. Puis, quelques minutes plus tard, le silence envahissant lentement le véhicule, le souverain s'amusa à faire apparaître et à faire disparaître sa Keyblade d'un claquement de doigts plus ou moins retentissant. Cela avait pour but de le détendre, car même les guerriers braves ont toujours leurs propres phobies et inquiétudes : dans le cas de Mickey, il s'agissait des voyages spatiaux... S'il utilisait sa Keyblade pour voyager à travers les entrechemins, ce n'était pas uniquement pour sa facilité d'utilisation. Bref, se lassant promptement de ce petit jeu, il entama la conversation :

« Capitaine Primus, donc? Puis-je vous demander votre prénom? »

Pour tout avouer, le monarque avait une certaine difficulté à parler d'une façon plus distinguée. Mais malgré tout, était-ce vraiment nécessaire de parler de cette façon? Était-il réellement obligatoire de vouvoyer une collègue, une consœur de la Lumière? Le souverain n'en avait aucune idée, et il voulait éviter de blesser ou d'offenser son interlocutrice. La mission s'annonçait assurément ardue, et s'il devait l'accomplir en étant distant envers sa compagne, cela ne ferait que complexifier la tâche. D'ailleurs, en parlant d'offense... Si on surnommait la guerrière Capitaine Primus, il devait y avoir ses raisons, ses motifs... Demander son prénom pouvait peut-être l'affecter. Mickey ravala ses paroles, tenta d'omettre la possible maladresse qu'il venait de prononcer, et perpétua aussitôt le conciliabule d'un ton enjoué :

« Alors, Oogie Boogie, hein? Vous... tu... enfin... Des idées à propos du kidnapping de Sally? »

Par la suite, alors que le périple céleste continuait de se raccourcir, Mickey parla avec Capitaine Primus de ses expériences du passé. Il racontait ses premières missions au sein de la Lumière, son examen de maîtrise avec nul autre que Maître Yen Sid, ses plus grands exploits ainsi que la petite anecdote au Palais des Rêves. On sentait que dans sa voix et dans la façon dont il discutait de cette mésaventure qu'il regrettait ardemment chacun de ses gestes. Il aurait clairement préféré agir plus promptement et ainsi pouvoir sauver Cendrillon des griffes des Ténèbres. Cette histoire datait déjà de plusieurs semaines, mais il n'arriva pas encore à s'en remettre totalement... Ce récit, c'était comme un deuil pour Mickey, qui n'avait pas encore accepté le départ de la princesse de cœur, mais plus particulièrement sa défaite face à la Coalition Noire. Peut-être un jour parviendra-t-il à oublier cette péripétie? Parce que comme le dit un vieil adage, on peut apprendre à vivre avec une blessure, mais cette dernière ne cicatrisera jamais complètement... Triste, n'est-ce pas?

Le vaisseau gummi traversa le portail de la Ville d'Halloween, et alors qu'un flash blafard aveuglait les compagnons de la Lumière, ils changèrent complètement d'apparence. Du côté de Mickey, ses oreilles de souris avaient pris la forme de celle d'un loup, et un pelage désagréable recouvrait l'entiereté de son corps. Ses dents avaient subitement poussé, laissant place à des canines acérées. Ses ongles se métamorphosèrent également, s'affûtant comme par magie. Mais par-dessus tout, ce qui était le plus effrayant chez le monarque, c'était son regard jaune et terrifiant. Il avait beau sourire et rire, ses yeux conservaient cette même neutralité, donnant au souverain un aspect pour le moins morbide. Impressionné par sa nouvelle apparence, Mickey quitta d'un bond le vaisseau, ne prenant même pas la peine de laisser passer la dame. D'ailleurs, il n'eut pensé à regarder son déguisement, étant pressé de poser le pied sur la terre ferme. Primus l'imita.

Devant le monarque et son compagnon était dessiné un paysage horrifiant. Mickey était venu ici qu'à une ou deux reprises, mais à toutes les fois, il était tout de même stupéfait par l'effroi que pouvait engendrer cette atmosphère sinistre. On pouvait voir un cimetière sans fin, une colline en spirale et des jardins remplis de citrouilles, de fantômes et d'épouvantails abominables. Le souverain resta immobile plusieurs secondes, à tenter de s'adapter à ce nouvel endroit. Après un certain laps de temps, le Roi Mickey affirma de nouveau, se retournant par la même occasion vers Ravness :

« Capitaine, vous êtes complètement terrifiante! Héhé, avec cette apparence, Oogie nous rendra Sally de suite! »

Une insulte? Pas du tout. Une provocation? Encore moins. Tout le monde était horrible lorsqu'il pénétrait dans la Ville d'Halloween. Mickey passa une main adroite dans son long pelage, se mettant à quatre pattes comme le ferait si bien un loup-garou. Il tenta de hurler comme cette bête mythique afin d'amuser un peu son interlocutrice, brusquant la quiétude de mort qui régnait partout. Cela fait, il conclut finalement, avant de laisser parole à sa consœur de la Lumière. Soit dit en passant, la voix de Mickey avait repris son ton normal, aussi enthousiaste et enjoué qu'à l'accoutumée. Il s'était rapidement habitué à sa nouvelle compagne de mission, et cela facilitait grandement les échanges et discussions.

« L'antre d'Oogie Boogie est par là. J'ouvre la marche, très chère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance.   Mer 27 Juil - 10:21

« Laissez, votre Majesté! »

Avait-elle dit avant de s'élancer dans le champ de bataille. Cette façon qu'elle avait de se proposer et de foncer plaisait énormément à Mickey. Elle n'attendait pas que quelqu'un le fasse à sa place et le faisait par elle-même. Peu de gens avaient cette capacité de pouvoir garder son sang-froid dans de telles circonstances et de se battre aussitôt. Et la bataille se déroula ainsi. Le monarque n'eut même pas le temps de l'assister que les trois sans-cœurs avaient été éliminés aisément. Il se sentait à la fois... inutile, mais satisfait. Capitaine Primus semblait être la compagne idéale pour ce genre de mission. Mickey la remercia silencieusement d'un simple regard lorsqu'elle eut terminé d'affronter les créatures.

Ensemble, ils s'avancèrent vers un portail métallique. À peine arrivé, il constata qu'un énorme cadenas fixait solidement la porte et rendait son ouverture impossible. Ce fut cependant Capitaine Primus qui l'affirma en premier :


« C’est fermé… Une idée? »

Mickey claqua des doigts de sa main gauche et, dans sa paume droite, sa Chaîne Royale D apparut. Il était un porteur de la clef, et avec le temps, il avait développé le réflexe de dégainer son arme lorsqu'il se trouvait devant un portail verrouillé. Ainsi, voulant simplifier les choses, il tenta tout d'abord d'ouvrir la porte en usant de la magie de la Keyblade, mais ce fut un échec flagrant... D'un ton étonné, Mickey annonça à son interlocutrice, qui se trouvait toujours à ses côtés :

« Ce cadenas est bizarre. Attendez... Laissez-moi tenter autre chose. »

Le monarque passa de la méthode douce à la façon plus brutale. Enchaînant les coups rapides, il se mit à marteler le cadenas de façon à le fracasser, mais en vain. Se reculant de quelques pas, il chargea son énergie magique dans le creux de sa main et déchargea le tout sur le verrou. Ainsi, un jet de flammes émergea de sa main et vint brûler le cadenas. Toutefois, le cadenas tint le coup et résista une fois de plus à la tentative de Mickey. Jugeant plus sage de trouver une autre solution, pour éviter de faire attendre une demoiselle, il décida d'opter pour une troisième solution...

À travers les grilles du portail, il tenta de voir s'il y avait quelque chose qui permettait son ouverture de l'autre côté. Et effectivement, Mickey discerna rapidement un levier qui paraissait être capable de déverrouille le cadenas... ou du moins permettre l'ouverture d'un autre accès. Dans cette optique, se retournant vers Capitaine Primus, il s'enquit :


« Nous allons devoir escalader ce portail... »

Le souverain ricana quelque peu, et continua :

« Laissez, Capitaine! »

Il leva les yeux vers le ciel. Décidément, le portail était très haut... La lourde amure de Capitaine Primus l'aurait grandement nui si elle avait dû escalader cette grille métallique seule. Mais heureusement, Mickey avait été entraîné spécifiquement pour être adroit et agile, rendant son ascension plus facile. Donc, bondissant haut dans les airs, le monarque gravit les premiers mètres avec banalité. De là, il continua d'escalader le portail comme s'il avait fait cela toute son existence. Rendu à son zénith, il sauta habilement de l'autre côté et ralentit sa chute avant d’atterrir sur le sol.

Alors qu'il était sur le point d'abaisser le levier, une dizaine d'araignées gigantesques avaient fait leur apparition au loin, derrière Primus. De cette distance, le monarque pouvait uniquement distinguer leurs yeux écarlates et leurs longues pattes velues... mais déjà, il se doutait que ce n'était pas de bonne augure. Il voulut avertir Capitaine Primus, mais actionna d'abord le levier. Un brouhaha métallique s'enclencha, mais pourtant, le portail ne s'ouvrit pas comme prévu...


« Des araignées géantes! Derrière vous Capitaine! »

Mickey se retourna en balayant les lieux du regard, à la recherche du résultat du fameux levier. Devant lui se dressait de la végétation calcinée, des pierres tombales à perte de vue et des squelettes inertes. Partout dans ce cimetière, on pouvait observer des insectes monstrueux qui volaient de cercueil en cercueil, comme s'ils se nourrissaient des morts... Au fin fond du champ, un énorme tombeau avait été érigé, un tombeau sur lequel on pouvait lire les mots « N'entrez pas ». Mais par-dessus tout, la toile céleste semblait avoir pris une teinte de rouge, comme si elle avait été injectée de sang et de chair... Pour tout dire, ce lieu était lugubre, malsain, obscur... À l'image de la Ville d'Halloween...

Mais il n'y avait rien d'autre... Rien du tout... Au moment où il débutait à se sentir coupable d'avoir laissé Primus dans de telles circonstances, il aperçut au loin une trappe qui s'ouvrit au même instant où il la distingua. Il s'approcha de nouveau du portail qui l'isolait de sa collègue, et vit le même genre de trappe... À quelques pas des araignées qui s'approchaient de Capitaine... Il hurla afin de l'avertir, alors qu'il tenta lui-même d'escalader le portail :


« Là-bas! Près des araignées... Cette trappe devrait mener à celle qui se trouve de mon côté. »

Mickey se retourna et décida d'emprunter le chemin qui semblait le moins complexe... La trappe. Il n'avait pas eu la preuve de la liaison des deux trappes, mais pourtant, son instinct de rongeur semblait confirmer la chose. Ainsi, sprintant le plus promptement possible, il atteint la trappe et s'engouffra au fond d'elle. Après avoir descendu une échelle de plusieurs mètres, il atteint le plancher d'un long tunnel légèrement éclairé par des lucioles... Il commença à s'avancer vers l'horizon... Mais le tunnel ne semblait pas vouloir se terminer... Et s'il avait eu tort?

Et si Capitaine Primus courrait un véritable danger?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance.   Sam 30 Juil - 14:47

Mickey s'avançait... Il s'avançait vers un horizon qui lui était pour l'instant inconnu. Et honnêtement, il commençait à devenir de plus en plus inquiet, et plus précisément pour Capitaine Primus. Il l'avait laissée seule contre une dizaine d'arachnides gigantesques, en lui disant de se rendre sous une trappe qui se trouvait à proximité. En temps normal, cette tâche aurait été aisée à accomplir, mais dans de telles circonstances, c'était toute autre chose. La capitaine faisait face à ces créatures sanguinaires et sans pitié, ces araignées qui semblaient ne vouloir faire qu'une bouchée d'elle. Et Mickey n'avait rien fait pour la sauver, et il espérait de tout cœur que rien ne lui était arrivée, et qu'elle s'était rendue avec succès et sans égratignure sous la trappe. Il l'espérait... Fortement. Si elle était blessée, ou pire encore, il le regretterait toute son existence.

Néanmoins, il continuait de cheminer vers l'avant, en espérant atteindre la fin de ce fameux tunnel, ou au moins de retrouver Capitaine Primus. Après quelques secondes de marche qui s'éternisèrent, il déboucha sur un minuscule cimetière souterrain. Là-bas, on pouvait observer des squelettes entiers et d'autres pierres tombales... Décidément, la Ville d'Halloween était bondée de cimetières. Mickey s'avança tranquillement vers ce cimetière, et lut certaines des pierres tombales. Légèrement distrait par tout cela, il oublia de rester sur ses gardes, et un tombeau ouvrit ses deux énormes portes et l'avala subitement... Comme ça. Comme par magie.

Puis... Un trou noir pendant quelque seconde. Le néant total, le vide infernal. Pendant l'espace d'un instant, Mickey crut qu'il était mort, aspiré par le tombeau. Mais aussitôt, un jet de lumière blafarde l'aveugla et il fut projeté dans les airs, dans un endroit qui lui était inconnu. Alors qu'il se relevait lentement, il aperçut autour de lui une forêt morte et un gigantesque manoir suspendu à un grand monticule de roches... Le manoir d'Oogie Boogie. Par instinct, Mickey lança quelques regards furtifs dans les environs afin de voir si Capitaine Primus se trouvait dans les parages, mais sans effet... Elle n'était pas là... Elle était disparue, partie... Et c'était de sa faute. Tout ce qu'il y avait devant lui, c'était un long escalier qui menait vers le sommet de la montagne, et par le fait-même vers le derrière du manoir d'Oogie Boogie.

Il hésita quelques secondes à s'y avancer, mais il était coincé, et c'était la seule et unique issue. Il tenta de retourner dans le tombeau, mais ce dernier ne semblait pas vouloir écouter Mickey. Commençant à devenir de plus en plus nerveux, surtout que ce manoir glaçait littéralement le sang, il tenta d'interpeller sa collègue, en espérant qu'elle réponde :


« Capitaine? »

Mais aucune réponse, pas même la moindre d'une ombre de réponse. Même la nature semblait s'être tue à ce moment là, laissant place à un silence de mort... Alors que Mickey frissonnait, il tenta d'appeler la capitaine de nouveau, mais de nouveau ses efforts furent échec. Ainsi, il décida donc de s'avancer vers l'arrière du manoir... Car après tout, c'était le seul endroit où il pouvait aller... Car après tout, Primus devait s'y trouver... Il espérait encore et encore.

Plus il enchaînait les pas, plus le sol semblait se fissurer sous lui. Il accéléra donc le pas, et à mi-chemin, une brume épaisse vint brouiller le champ de vision de Mickey. Il s'arrêta donc subitement, question d'éviter de tomber et de se blesser, et la fumée se dissipa tranquillement, ou jusqu'à ce qu'émergent du néant un chicotin diabolique. Sans-cour à la tête de citrouille et au corps assez curieux, le chicotin diabolique fonça aussi vers sa Majesté en tentant de l'atteindre de sa hache et de son poignard. Usant de sa dextérité accrue, Mickey évita les multiples coups et se recula de quelques pas... Mais ce fut une grave erreur de sa part...

En effet, le chicotin invoqua aussi une triade de fantômes qui se précipitèrent eux aussi sur le Roi Mickey. Ce dernier bondit dans les airs et atterit sur l'un d'eux, le mettant hors-combat aussi facilement. Il prit le spectre et se mit à tourner rapidement sur lui, ce qui propulsa les deux autres dans le vide. Pour en finir avec le dernier, il le projeta violemment sur le chicotin, qui tomba brusquement sur le sol à son tour. Avant même qu'il ne puisse se relever, Mickey fit apparaître sa Keyblade et le frappa à son tour, ou jusqu'à ce qu'il explose dans un autre nuage de fumée... Satisfait, le monarque rangea sa Keyblade.

Cela fait, il continua son ascension jusqu'à survenir derrière le manoir. Sans analyser l'endroit, il fonça directement vers l'avant de la résidence, question de retrouver la capitaine au plus vite... Ce qu'il fit aussitôt. De l'autre côté du manoir, il distingua rapidement Capitaine Primus qui se trouvait à l'extrémité d'un pont suspendu. Mickey, souriant à pleines dents et heureux de l'avoir retrouvée, commença :


« Capitaine, je suis ici. Montez, Oogie Boogie doit se trouver à l'intérieur. »

Et au moment où il mit le point final à sa phrase, les deux portes du manoir s'ouvrirent derrière lui. Agilement, il fit une cabriole et se retourna, dégainant sa Keyblade par le fait-même. Alors qu'il s'attendait à voir des sans-cœurs ou toutes autres formations ténébreuses, il fut médusé lorsqu'il s'aperçut qu'il s'agissait de... Oogie Boogie. En chair et en os... Ou plutôt en sac et en sable. Son sourire était sadique... Très sadique.

Mickey voulut attaquer, mais finalement, il s'y résigna en jugeant qu'il devait tenter d'être diplomate et négociateur avant d'entamer le tout pour le tout. Ainsi, restant à une distance prudente de son opposant, le monarque rangea tranquillement sa Keyblade - question de ne pas le provoquer inutilement - et commença à parler :


« Rendez-nous Sally. Immédiatement. »

« Ohoho! Mais que tu dis tu là, malheureux? »

« Je sais que c'est vous qui l'avez kidnappée. Rendez-nous-la. »

« C'est une résidence privée ici... Dégage! Héhé! »

« Je ne partirai pas avant de retrouver Sally. »

« T'es tenace, toi... Alors, on va brasser les dés. Si c'est un 6, tu pars ou je te tue. »

Le sac de sable lança le dé avec un semblant de passion, et le petit cube se mit à rouler et à basculer dans tous les sens. Par une chance inouïe, alors que le dé s'était arrêté de bouger, la face qui fixait le ciel représentait un 4... Mais subitement, le cube se mit à rouler encore un peu plus, et ce fut un 6 qui ressortit du lot..

Alea jacta est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission de reconnaissance.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Mission à Montréal (Mission to Montreal)
» [Epcot] Mission: SPACE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THIS IS A NEW START :: Les Éphémérides d'un Rongeur.-
Sauter vers: