Partagez | 
 

 Avalanche ténébreuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Avalanche ténébreuse   Mar 22 Mai - 21:19

    Illusiopolis, le monde qui jamais ne fut. Alors quel intérêt de s'y rendre? Aucun, probablement. Entre les sans-cœurs qui y grouillent sans cesse et les similis qui tentent de faire leur loi, la sécurité est un sentiment égaré et oublié. On ne peut y faire un pas sans risquer d'être bestialement assailli, et les quelques téméraires qui y ont mis le pied espèrent souvent ne plus y retourner. Réitérons donc : quel intérêt de s'y intéresser? Snow, lui-même, n'en avait aucune idée.

    Mais il est nettement inutile de réfuter les exigences de Rufus Shinra qui, de façon intransigeante, dirige ses subalternes. Snow l'eut compris promptement, et depuis, il se dit que le seul moyen d'échapper aux châtiments du président est de tranquillement lui obéir. C'est une soumission qui, d'ailleurs, ne le dérange pas tellement, car il sait pertinemment que ce qu'il fait peut contribuer, un jour ou l'autre, à éradiquer des maux superflus. Alors on parle ici de se soumettre pour une cause qui en vaut la peine.

    Quoi qu'il en soit, à l'instant-même où il avait reçu l'ordre de mission, Snow s'était prestement dirigé dans le hangar de la Shinra et avait traversé les routes célestes jusqu'à atteindre ce monde qui jamais ne fut. Dès son arrivée, il fut clairement stupéfait par l'atmosphère qui y régnait. Au moment où son pied toucha le sol, il ressentit immédiatement un silence angoissant et une ambiance qui pesait lourdement sur ses épaules. Il avait l'impression qu'on l'épiait à tout moment, et qu'un simple faux mouvement pouvait mener vers un destin irrévocable. Mais pourtant, il n'était pas tant effarouché : il avait déjà affronté des dizaines de créatures aussi ignobles les unes que les autres dans le passé, et quelques unes de plus ne pouvaient que l'aider à improuver son style de combat.

    Sans trop attendre et sans trop porter attention au décor qui se dressait devant lui, il se mit à avancer vers des horizons qui lui étaient encore inexplorées. Bien que son champ de vision était continuellement agrémenté d'enseignes lumineuses et de gratte-ciels qui ne paraissaient pas avoir de sommet tangible, il tentait de ne rien distinguer et de plutôt focaliser toute son énergie sur sa protection et sur son ordre de mission. Il était si concentré sur la recherche de ces armures sans cœur et sans âme qu'il en oublia presque qu'il était venu pour se battre...

    Mais il n'en trouva pas, ou du moins, pas durant les quinze premières minutes de sa déambulation. Sans pour autant être désespéré ou faire preuve d'une quelconque fatigue, il emprunta aléatoirement une longue rue qui le guida vers un précipice en hauteur. La falaise, située bien plus haut que le niveau du premier sol, permettait une vie périphérique de la cité. De là, on pouvait voir un authentique bal de lumières : les néons et les lampadaires, bien qu'immobiles, semblaient valser comme des centaines d'étoiles. Mais même si ce panorama était à couper le souffle, l’œil de Snow fut instinctivement attiré par le cœur qui trônait honorablement dans la voûte. Comme un astre nocturne, ce dernier envoyait de faibles lueurs blafardes qui venaient donner à la ville cette apparence mystique, énigmatique. Mais que se cachait-il donc au-delà de ce cœur?

    Lorsqu'il reprit conscience de sa situation, il se retourna soudainement de façon à faire dos à la vue magnifique. Illusiopolis était-elle dénuée de toutes formes de créatures ténébreuses? Rufus Shinra avait-il tenté Snow vers une mission qui, finalement, avait déjà été solutionnée précédemment par un autre quidam?


    « Non... Le président n'a jamais tort. » murmura-t-il en souriant.

    Comme pour confirmer ses propos, une fumée opaque émergea du néant. Les rayons du Kingdom Hearts, égaré dans les limbes de ce même brouillard, ne parvenait plus à éclairer convenablement le précipice, qui fut aussitôt encloîtré dans des ténèbres des plus hostiles. Le champ de vision de Snow était largement calfeutré, que ce soit en portée comme en largeur. Il ne voyait plus qu'à un mètre de lui, et la fumée incessamment amplifiante venait irriter ses yeux. On aurait dit une poussière en lévitation combinée à des sortilèges des plus obscurs. Les yeux parcheminés et le regard en feu, Snow s'avança douteusement dans une direction qu'il ne pouvait déterminer, espérant silencieusement que ce brouillard intolérable s'estompe assez promptement.

    Au moment où il croyait avoir accoutumé son corps à de telles circonstances, de nulle part jaillirent une bonne dizaine de sans-cœurs qui, sans même crier garde, s'élancèrent sur Snow. Ce dernier, par réflexes, tenta d'esquiver gauchement l'offensive d'une roulade latérale, mais la tactique ne fonctionna guère. Les ombres, tous constellés de serres lacérées, atteignirent facilement le corps du héros. Elles se mirent à rire dans un synchronisme décousu et l'écho de cette cacophonie effroyable venait ajouter un peu d'horreur à la scène qui, déjà, était sanglante. Ainsi, impuissant face à un tel assaut inopiné, Snow tenta d'encaisser les coups, les impacts et les éraillures en ne laissant s'échapper le moindre gémissement de douleur.

    Lorsqu'il en eut assez et qu'il eut emmagasiné toute son énergie mystique dans le creux de ses mains, il serra les poings avec une telle volonté qu'un vent violent vint happer avec violence les sans-cœurs. Ceux-ci, se harponnant tant bien que mal à leur cible, étaient déstabilisés par l'imprévision de cette bourrasque. Snow, quand il jugea le moment opportun, implosa et, en bondissant du plus haut qu'il pouvait, toutes les armures noires abandonnèrent lâchement leur prise. Affranchi de cette mainmise, Snow s'avança aléatoirement en essayant de discerner la fin de cet épais brouillard. Mais curieusement, il ne semblait pas y avoir de conclusion à ce nuage isolé qui, mine de rien, perpétuait d’affaiblir le blizzard épique.

    Voyant qu'il était inutile de s'éclipser de cette brume de plus en plus ébène, il s'y résigna et se positionna plutôt en formation de combat. Les poings fièrement brandis, les jambes solidement ancrées sur le sol rocailleux du précipice, Snow attendit. Rapidement, les ombres rappliquèrent les unes après les autres, leur silhouette se dessinant au travers la nuée.


    « Allez, venez, petites bêtes. »

    Bien que de telles créatures, insipides et inintelligentes, ne pouvaient saisir le moindre mot de ce qu'avançait Snow, ce dernier ne pouvait démentir son insolence habituelle face à ses opposants. Pourtant, les sans-cœurs parurent cerner le ton de la provocation, ce qui ne fut qu'attiser leur ire de sang. Deux d'entre les griffeurs se détachèrent du lot et sautèrent prestement sur Snow qui, dans un mouvement rapide, parvint à repousser le duo avant qu'il ne l'atteigne. Ne leur laissant pas le temps de se remettre sur pieds, il empoigna l'un des deux assommés et s'en servit comme gourdin pour détruire le deuxième. En chœur, les ombres détonèrent. Au même moment, la fumée s'estompa un peu, permettant à Snow de mieux voir ce qui l'entourait.

    Stimulé par le combat, il chargea sur l'agglomération ténébreuse, mais comme pour le narguer, toutes les créatures se mirent à danser puis à sauter, évitant de justesse un coup fatal. L'une d'entre elles atterrit directement sur le dos de Snow. Ce dernier, perdant momentanément l'équilibre, reprit hâtivement le contrôle de sa stabilité et arracha le sans-cœur qui lacérait scrupuleusement le haut de son manteau. Il le darda puissamment et précisément sur ses ennemis. Le projectile cribla l'éther avant de s'éteindre sur un autre griffeur qui, comme pour ne pas le laisser seul dans un trépas si douloureux, disparut dans un éclat ténébreux.


    « Amenez vos copains, parce que j'suis encore en feu. » s’exclama-t-il en faisant craquer se jointures.

    Alors que les lueurs du Kingdom Hearts perçaient avec velléité la brume, le sol se mit à frémir nerveusement. Snow se retourna et détecta au loin une silhouette colossale qui s'avançait crânement vers lui. Le sans-cœur, qu'on nommera le Disciple Noir, faisait deux fois la taille de Snow et cheminait avec détermination, chacun de ses pas faisant vibrer un peu plus Illusiopolis. Un cœur maladroitement croquissé trouait l'intégralité de son ventre, permettant au blizzard épique de se rendre compte que tous les griffeurs encore vivants avaient rejoint leur « maître ». Mais pourtant, nonobstant la dimension et la prestance du mastodonte, le visage de Snow resta de marbre, avant d'ultimement s'éclaircir d'une lueur d'allégresse.

    Pendant quelques secondes, plus personne n'esquissa le moindre mouvement. Snow dévisageait le Disciple Noir, le Disciple Noir dévisageait Snow. Même les rires méphistophéliques des ombres cessèrent pendant l'espace d'un instant, alors que le brouillard, lui, s'était totalement épuisé. Et comme pour embraser la colère de son rival, Snow articula d'une voix des plus impudentes :


    « Y'a pas quelque chose qui cloche chez toi? » s'amusa-t-il en faisant référence à l'apparence singulière du Disciple Noir.

    La quiétude ne s'éternisa pas, car juste au moment où Snow prononçait la dernière syllabe, il y eut une explosion assourdissante, suivi d'une onde de choc qui le déstabilisa intensément. Du cœur du sans-cœur colosse, une salve ténébreuse émergea et se dirigea dramatiquement en direction du blizzard épique qui, stupéfait, ne put éviter le projectile. Comme un dizaine de coups dans le haut du buste, il sentit son thorax se déchirer alors que ses pieds se détachaient du sol et qu'il fit un vol plané de plusieurs mètres. Sa chute se conclut périlleusement sur les extrêmes rebords du précipice. Une seconde sphère tenta d'atteindre Snow, mais cette fois-ci, il effectua une cabriole malhabile qui le fit presque chuter de la falaise. Heureusement, il s'agrippa à la dernière seconde et put revenir sur la terre ferme sans trop de mal.

    Voyant que le Disciple Noir ne semblait pas vouloir s'amuser, Snow tenta tout d'envoyer ad pares les derniers griffeurs encore présents avant de s'attaquer directement à la bête qui lui causait beaucoup de mal. Ainsi, dans une agilité limitée, il vint s'ancrer précisément devant la masse d'ombres qui raillaient toujours de leur voix florentine et tortueuse. Il les provoqua d'un simple clignement d’œil et, alors qu'une altercation sanglante venait affairer, le Disciple Noir tira avantage de l'inattention de son rival pour le mirer d'une autre salve ténébreuse. S'extirpant du corps de son maître, la sphère violette, comme striée d'un millier d'épines en constant mouvement, s'orienta rapidement vers Snow.

    Mais ce dernier avait cette fois-ci prévu l'offensive, et lorsqu'il vit la salve émerger du colosse, il fit une roulade arrière qui, même si elle ne faisait preuve d'aucune grâce, lui permet de se positionner derrière les ombres. La sphère détona violemment sur l'un des griffeurs qui, dans son implosion, engendra une réaction en chaîne, désintégrant tous ses confrères. Satisfait, le blizzard épique regarda la Disciple Noir d'un œil chancelant entre l'amusement et l'insolence. Il était enfin prêt à s'affairer sur lui.

    Mais alors qu'il voulait commencer à force, une douleur désagréable vint embraser son torse. Il avait repoussé la douleur et la souffrance, mais voilà que tous ses dégâts réapparaissaient, le chargeant d'un poids supplémentaire. Il tenta de se concentrer pour repousser un peu plus ce sentiment de désagrément, mais il ne parvint qu'à l’amenuiser légèrement, mais juste assez pour se sentir davantage d'attaque.

    Malgré tout, élancé par son orgueil légendaire et son héroïsme sans faille, Snow chargea la tête basse sur le Disciple Noir. Au moment du contact, le sans-cœur ne fit que perdre frugalement l'équilibre, levant un pied dans les airs alors qu'il essayait de recouvrer son centre de gravité. Voyant sa position d'imperceptible avantage, Snow en profita pour envoyer un jet d'eau mystique sur le sol, puis de le geler d'un simple mouvement de main. Le résultat escompté fut au-delà de ses espérances : le Disciple Noir, en voulant reprendre sa stabilité d'antan, dérapa sur ladite glace et chuta tapageusement sur le dos. Mais inopinément, le colosse emporta aussi Snow dans sa décadence. Ce dernier fut donc abruptement empoigné avant de s'écraser avec violence et bestialité contre le précipice. Le choc fit bruire les vastes terres d'Illusiopolis.

    Le blizzard épique se releva difficilement, mais sûrement. Quant au Disciple Noir, telle une tortue sur le dos, cherchait désespérément un point d'appui pour ré-ancrer ses pieds dans le sol. La scène, aussi délassante était-elle, ne captiva pas tout particulièrement le regard de Snow qui, de son côté, voulait en finir avec le sans-cœur. Il se mit donc à marteler de plusieurs séquences de coups, chacun des impacts transissant de plus en plus le Disciple Noir. Alors que Snow croyait l'avoir finalement achevé, celui-ci happa le bras de son opposant et ils se mirent à rouler l'un sur l'autre, s'approchant dangereusement des rebords de la falaise. Dans une poussée de fausse colère, le sans-cœur propulsa Snow dans les airs, fendant les hauteurs du monde qui jamais ne fut. Mais plutôt que de paniquer et de toiser fatalement les basses terres d'Illusiopolis, il en profita plutôt pour concentrer rapidement son énergie magique et d'engendrer une forte tourmente aérienne qui déstabilisa le Disciple Noir et qui, à son tour, l'entraîna dans une déliquescence inexorable. Les deux adversaires, piquant du nez vers les premiers niveaux d'Illusiopolis, espéraient silencieusement que le dénouement de ce duel soit triomphal.

    Alors que le mastodonte déferlait à des vitesses de plus en plus vertigineuses, Snow restait calme et tentait de décélérer sa course. Comme un ange ayant égaré ses ailes, il essayait tant bien que mal d'éviter le trépas indubitable qui l'entendait au bas de la falaise. Il était épuisé et harassé, mais focalisait quand même ses dernières énergies dans ce saut de l'ange. Puis, lorsque le Disciple Noir atteignit le sol, son corps fut automatiquement désintégré et s'estompa dans un nuage de fumée qui vint dissimuler la terre ferme. À son tour, les paupières de Snow vinrent claquemurer sa vision avant de se sentir atterrir sur le sol. Bien que l'impact fut rude, il avait réussi. Il n'essaya même pas de marcher, ni même de parler et s'avachit plutôt, sa respiration saccadée reprenant adagio son rythme normal.

    Lorsqu'il rouvrit les yeux, il sentait la douleur s'acharner sur toutes les parties de son corps. Son thorax était enflammé, ses jambes semblait dépérir et ses poings, recouverts de son propre sang, était dardés de millions d'épines. Mais malgré tout, fidèle à ses habitudes, il effectua un dernier tour de garde autour d'Illusiopolis avant de reprendre le chemin du retour. Était-ce une mission totalement réussie? Il n'en savait rien, peut-être bien, mais il avait débarrassé ces terres d'un indésirable.

    En tout cas, le président avait raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
 
Avalanche ténébreuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une voix ténébreuse
» Ténébreuse ( araignée)
» forêt ténébreuse
» [Bec McMaster] Londres la Ténébreuse tome 2 : La bête de l'ombre
» Jean Ray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THIS IS A NEW START :: Les Histoires Enneigées-
Sauter vers: