Partagez | 
 

 Cusiinesss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mérope&Ézéchiel
<34

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Cusiinesss   Sam 23 Mar - 14:56

    « Non, n’approche pas ce baril d’huile de-- »

    Et c’est ainsi que l’âme du très respectable Pablo, second des cuisines castrales, s’envola vers d’autres cieux. Sans exception, tous les courtisans, les guerriers et les autres habitants du domaine se réunirent dans les jardins pour se remémorer les bons souvenirs, les savoureux mets et les voluptueux veloutés du cuistot. Les funérailles s’éternisèrent et, pour l’honorer une ultime fois, on dégusta un chili con carne, sa spécialité. Personne ne l’oublierait, Pablo. Tout le monde l’aimait, lui et ses repas, lui ses épices, lui et son accent étranger, lui et sa joie de vivre. Adieu, Pablo.

    Le lendemain, néanmoins, on installa des avis de recherche partout à travers les mondes. On tapissa chaque arbre, chaque muret et chaque vitrine de cette fameuse affiche qui disait que le château Disney était à la recherche d’un sous-chef compétent, charitable et sachant préparer un chili con carne aussi exquis que celui de Pablo. Pendant plusieurs jours, plusieurs aspirants arrivèrent au palais, le regard plein d’ambitions : des anciens chefs-cuisiniers, des apprentis en quête d’aventure, des aventuriers… Malheureusement, aucun d’eux ne sut répondre aux hautes exigences de la noblesse. Aucun d’entre eux ne sut honorer la grandeur de l’inoubliable Pablo. Mais les espoirs du château étaient-ils trop élevés ?

    Et vint le jour où l’un des assistants du monarque vint l’avertir qu’on avait reçu une nouvelle candidature, une candidature qui laissa tout le monde perplexe. À sa plus grande stupéfaction, Mickey apprit qu’il s’agissait d’un rongeur anthropomorphique, à la fois comme lui, mais si différent. En effet, selon les informateurs, il était à peine plus grand qu’une poivrière. Comment une créature si minuscule pouvait-elle répondre aux besoins et aux requêtes de la plèbe huppée du château ? Franchement, ne soyons pas ridicules… C’était clairement impossible.

    Pourtant, le souverain décida de lui laisser une chance, à ce rat. Rémy, qu’il s’appelait. Quelque chose en lui, lui soupirait que cet être particulier était l’homme qu’on recherchait. Quand Mickey prit cette décision, le chef-cuistot fut hésitant un moment, mais accepta. Après tout, rien n’était à perdre, mais tout à gagner.

    Ainsi, comme pour tous les autres aspirants, il invita Rémy dans les cuisines du château pour un entretien poussé, et plus si affinités. En attendant son arrivée, Mickey invita Minnie et le chef-cuisiner à s’installer au bout d’une table. Lorsque Rémy arriva enfin, les trois juges lui lancèrent des regards chaleureux. L’aspirant-cuisiner prit alors place au bout de la table, comme demandé, pour l’interroger un peu. Avant de lui proposer des épreuves culinaires, on voulait savoir s’il correspondait aux valeurs et aux convictions de la Lumière. En effet, un bon cuisinier était aussi quelqu’un de généreux, valeureux et de foncièrement vaillant !

    « Bienvenue au château, Rémy ! s’exclama le souverain en se levant d’un bond. Je suis Maître Mickey, monarque. À ma gauche, je vous présente ma tendre reine, Minnie; à ma droite, le chef-cuisiner, l’incroyable Rico ! Ils m’aideront à juger de vos capacités. »

    Minnie, toujours aussi sublime, portait une robe-gâteau d’une ampleur incroyable. Dans un tel accoutrement, elle ressemblait à la plus délicieuse des pâtisseries. Rico, quant à lui était un individu chauve, grand comme deux hommes et bedonnant comme trente, qui portait la moustache avec grande élégance. Au milieu, Mickey était vêtu de son habillement habituel, mais portait cette fois-ci une toque lactescente pour montrer à quel point il était un épicuriste culinaire parfois pointilleux.

    Soit, en se rasseyant, le monarque renchérit :

    « Nous recherchons en fait un cuisinier qui est non seulement expérimenté, mais qui doit aussi revêtir les valeurs lumineuses. Primo, pour mieux apprendre à te connaître, nous aimerions que tu décrives un peu le rongeur que tu es ! En quelques phrases, parle-nous de ton comportement, de ton attitude en groupe, de tes qualités et de tes défauts ! »

    La première phase de l’entrevue était donc enclenchée. Intérieurement, Mickey espérait que ce Rémy fût le bon : il en avait assez de passer des entrevues et de devoir faire face à un échec total en constatant que les aspirants ne correspondaient pas aux exigences. Cette fois-ci, c’était la bonne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicdisney.forumactif.com
 
Cusiinesss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THIS IS A NEW START :: Les Éphémérides d'un Rongeur.-
Sauter vers: